Gwenaël Kerléo, harpiste et compositrice bretonne, naît en 1975 en Côte d’Ivoire où elle passe les deux premières années de sa vie. De retour dans son pays et sa ville de Brest, elle découvre le son de la harpe par des musiques de Kora rapportées d’Afrique et par les albums d’Alan Stivell. A 9 ans, elle démarre l’étude de la harpe celtique auprès de Hervé Queffeléant (An Triskell) qui l’initie à la composition. Faisant preuve d’une grande sensibilité musicale, Gwenaël Kerléo est inscrite en classe CHAM (Classes Horaires Aménagés Musique) et poursuit son cursus au conservatoire de Brest. A l’âge de 17 ans, elle représente la Bretagne au Cirque d’Hiver à Paris dans le cadre des Jeunesses Musicales de France.

Très tôt la jeune femme décide de se consacrer à la composition. Son premier album « Terre celte » voit le jour en mai 1996. De ce premier opus se dégage déjà un univers musical très personnel. « Terre celte » est salué par le public et la critique. Gwenael Kerleo a l’honneur d’être invitée par Daniel Caux sur les Ondes de France Musique dans son émission « Transversales ».

Après l’album « Chemin de brume », fruit d’une rencontre avec des musiciens issus du jazz, et les premiers concerts à l’étranger, Gwenael Kerleo enregistre « Yelen ». C’est avec cet album solo, d’une intimité émouvante, que Gwenael Kerleo gagne le cœur du public slave. Elle sillonne alors la Russie d’Est en Ouest avec sa harpe celtique pour se produire dans de grandes salles Philharmoniques. Elle sillonne aussi la Bretagne, de chapelle en chapelle, à l’instar du pianiste Didier Squiban.

A la fin de cette longue aventure en solo, elle rassemble autour d’elle quelques uns des meilleurs musiciens de la scène bretonne dont Kevin Camus, joueur de Uilleann pipes, qui accompagne aujourd’hui sur scène Nolwenn Leroy. L’album « Pevar » lui ouvre ainsi les portes des plus grands festivals bretons comme le festival Interceltique, le festival de Cornouailles mais aussi les Vieilles Charrues !

L’Album « Quai N°7 » qui sort en 2012 se distingue de tous les autres. Gwenael Kerleo se présente le temps d’un album comme chanteuse : son chant limpide sert avec force et conviction des textes d’auteurs n’attendant plus qu’une mise en notes. On y rencontre quelques joyaux poétiques aux accords celtiques sublimés par le Uilleann pipe de l’ami Kevin Camus. D’autres déplacements à l’étranger (Slovaquie, Pologne, Japon, Paraguay …) permettent à Gwenael Kerleo de séduire de nouveau public.

En 2015, la vie conduit Gwenael Kerleo sur le chemin du musicien Yann Crepin, flutiste, pianiste et compositeur. Leur rencontre sonne comme une évidence. Très vite ils comprennent qu’ils ont la même sensibilité artistique, que leurs notes sont complémentaires.

Une alchimie à quatre mains se met en place : c’est la naissance du duo SOÑJ. Au printemps 2016 ils enregistrent leur tout premier album  » La Déclaration » et sont invités comme solistes par l’Orchestre Symphonique de Bretagne pour interpréter quelques-unes de leurs compositions. Ces compositions originales feront bientôt l’objet d’un enregistrement au printemps 2017, avec orchestre cette fois-ci ! Un rêve commun devient alors possible pour Gwenaël et Yann : composer des bandes originales pour le cinéma…